logo
L'Eglise dans les mains de Dieu

Zdjęcie: R.Sobkowicz/ Nasz Dziennik

La Pologne était dans son coeur

Środa, 13 lutego 2013 (21:02)

Les évêques de Pologne ont appelé à accepter la démission de Benoît XVI dans une atmosphère de foi. – Nous avons vu dans ce Pape un homme extraordinaire, remarquable – disait l’archevêque Joseph Michalik.

 

La Pologne était dans son coeur, parmi ses intérêts. L’Église en Pologne avait selon lui un certain rôle à remplir – disait le président de la Conférence épiscopale catholique de Pologne. Il a prêté attention au caractère exceptionnel de la personne du Saint-Père Benoît XVI en tant que théologien éminent, homme de grande culture, <<possédant une capacité d’entrer en contact avec les tendances intellectuelles modernes. Comme disait l’archevêque Michalik, le Pape a maintes fois su non seulement entamer le dialogue, mais aussi établir des diagnostics qui font beaucoup penser, comme son observation sur la dictature du relativisme qui reigne aujourd’hui, sur les valeurs non negotiables, la défense de la vie, le droit d’élever les enfants par leur parents, la famille, le mariage. >> Le Pape a donné d’une certaine façon un bon example comment l’on peut et l’on doit remplir la mission au sein de l’Église – disait le cardinal Kazimierz Nycz durant le briefing qui a eu lieu hier au siège de la Conférence épiscopale catholique de Pologne. Avant, le nonce apostolique en Pologne l’archevêque Celestino Migliore avait lu la déclaration du Saint-Père. – C’était un pontificat important qui a ouvert de nouveaux horizons à l’Église – a dit l’archevêque Migliore. Il a déclaré qu’il n’a pas été étonné par la décision du Pape. L’archevêque a ajouté que Benoît XVI a confirmé par son pontificat que le Pape est une grande autorité morale dans le monde.

Le métropolite de Varsovie a prêté attention sur l’importance et la symbolique du pontificat de Benoît XVI qui a succédé au pontificat du bienheureux Jean-Paul II. Le cardinal Kazimierz Nycz a aussi appelé les medias à respecter la décision du Saint-Père et de présenter sa dimension spirituelle et ecclésiastique. – Le Saint-Père reste Pape jusqu’à la fin. Il reste père, seulement sa mort peut le libérer de ses fonctions – a souligné le métropolite de Varsovie.  En terminant, il a appelé à prier dans l’intention d’un service continu de Benoît XVI au Vatican, ainsi qu’à remercier Dieu pour la personne de Benoît XVI pour avoir conduit l’Église.

 

Agnieszka Gracz

NaszDziennik.pl